Cigéo - Les infrastructures de transports

Présentation

Les objectifs de la concertation post-débat sur le thème des infrastructures de transport

Des aménagements et infrastructures sont nécessaires à la desserte de la future installation de stockage pour répondre aux besoins en période de construction initiale et d’exploitation : création et réhabilitation de voies ferrées, déviation routière, gestion du trafic, création d’une liaison entre les deux zones d’implantation de Cigéo …

Quelques exemples :

  • Une voie ferrée pour acheminer les colis de déchets radioactifs depuis les sites des producteurs, où ils sont entreposés, ainsi que les matériaux nécessaires à la construction du centre. Le choix du transport ferroviaire des matériaux en phase de travaux et des déchets radioactifs en phase d'exploitation a notamment été retenu par les participants au débat public de 2013.
  • L’aménagement des routes pour permettre l’accès aux camions, aux salariés et aux visiteurs tout en prenant en compte l’usage actuel du réseau, notamment par les agriculteurs sur le secteur.

Pendant le chantier, les trafics routiers maximum estimés à ce stade sont de l’ordre 265 camions et 8 800 véhicules légers. En période d’exploitation, les trafics devraient descendre à 110 camions et 2 500 véhicules légers par jour. Concernant le réseau ferré, il est prévu un trafic de 5 trains de convois nucléaires par an au démarrage de l’exploitation puis en moyenne 5 trains par mois. De plus, une grande partie des matériaux de construction pourront également être acheminés par voie ferrée.

En termes d’aménagement, ces prévisions de trafic impliquent la réalisation de plusieurs travaux qui sont concertés dans le cadre des ateliers Infrastructures de transport. Il s'agit de :

  • l'adaptation du réseau routier, en partenariat avec les conseils départementaux. Il s’agit de réaliser une déviation de la route départementale RD 60/960 et de créer une liaison routière supplémentaire sur le site d’implantation prévue pour Cigéo;
  • la création d’une liaison intersites privée d’environ 5 km pour transporter en particulier les terres excavées de la zone descenderies (réception des colis) vers la zone puits (creusement et ventilation du stockage) de Cigéo;
  • la voie ferrée de 36 km sous la responsabilité de SNCF Réseau, la ligne 027000 fermée à la circulation sur une partie de son linéaire depuis 2014, devra être remise à niveau entre Nançois-Tronville et Gondrecourt -le-Château;
  • la création d’une ligne ferroviaire de 14 km, dite Installation terminale embranchée (ITE), sous la responsabilité de l’Andra, depuis Gondrecourt-le-Château jusqu’à la zone descenderies de Cigéo.

Participants 0 Inviter