La feuille de route guide et structure durablement la concertation sur le projet Cigéo. Elle implique à la fois les élus et représentants des collectivités, les membres du comité local d’information et de suivi du laboratoire souterrain (Clis), les habitants, les associations, ou encore les acteurs socio-économiques. 

Dans ce cadre des « rendez-vous de partage » permettent d'échanger, une à deux fois par an, sur l'avancement de cette feuille de route, partager le bilans des échanges et préparer et concrétiser les réunions à venir. 

Les précédentes réunions 

15 mars 2018 : présentation de la feuille de route aux représentants locaux

Lors de ce premier rendez-vous de partage, la feuille de route de la concertation élaborée par l’Andra sous le contrôle de garants, a été présentée aux participants.
Au programme : les objectifs de cette nouvelle phase de concertation qui succède au débat public, le rôle des garants nommés par la commission nationale du débat public (CNDP), le rôle du comité éthique et société, les grands principes de la concertation sur le projet, le dispositif de communication destiné à accompagner le dispositif.

 

 

10 octobre 2018 : Premier point d'étape

 


Cette deuxième réunion a été l’occasion de faire le point sur la première séquence ainsi que sur les suites données par l’Andra aux remarques et aux attentes exprimées par les participants à l’occasion des précédentes réunions.

26 septembre 2019 : Second point d'étape 

Ce 3è rendez-vous de partage a réuni au centre de Meuse Haute-Marne les acteurs du territoire, notamment des élus locaux et des représentants d’administration. Les garants étaient également présents.
Un premier bilan du débat public sur le plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR) a été dressé. 
Les avancées de la concertation depuis octobre 2018 ont également été présentées, notamment le scénario retenu à l’issue des 4 réunions et ateliers organisés sur la question de l’approvisionnement de Cigéo en énergie. Ce scénario précise notamment que les 3 sources d’énergie privilégiées sont la filière bois, la récupération de chaleur et la méthanisation.
La suite du programme de concertation a également été annoncée, avec le lancement de la concertation sur l’aménagement de l’espace et du cadre de vie autour du futur Cigéo à l’automne, ainsi qu’une concertation concernant le poste électrique, pilotée par RTE, pour le début 2020. 

 

22 septembre 2020 : Troisième point d'étape 

Le 4ème rendez-vous de partage de la feuille de route de la concertation post-débat public a rassemblé plus de cinquante participants à l’Espace technologique pour un nouveau point d’étape sur les concertations qui ont eu lieu de septembre 2019 à mars 2020. L'occasion de montrer comment les remarques et attentes des participants aux différentes réunions ont été prises en compte.

Après un point sur l’actualité de l’Agence fait par Pierre-Marie Abadie en visioconférence, en particulier sur le dépôt du dossier de demande d’utilité publique (DUP), David Mazoyer a présenté aux participants les événements relatifs au CMHM qui se sont déroulés depuis le confinement lié à la crise sanitaire de la Covid 19.

Jean-Daniel Vazelle et Marie-Line Meaux, les garants de la CNDP, ont ensuite rappelé leurs missions et informé l’assemblée de la publication de leur bilan à mi-étape de la concertation post-débat public sur le projet Cigéo.

Enfin, un retour a été proposé sur les deux grandes thématiques abordées durant cette séquence. Concernant la concertation menée par le ministère de la Transition énergétique sur la Mise en compatibilité des documents d’urbanisme (MECDU), il s’agissait d’adapter ou d’actualiser certaines dispositions des Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) de la Haute-Saulx, Plan local d’urbanisme (PLU) de Gondrecourt-le-Château et Schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Scot) afin de les rendre compatibles avec la réalisation du centre de stockage Cigéo tel que défini aujourd’hui. La question de la mise en œuvre des orientations d’aménagement et de programmation (OAP) fera l’objet de discussions plus approfondies dans le cadre du volet «Architecture et paysage» de la concertation sur l’Aménagement de l’espace et du cadre de vie.

Pour la concertation relative à l’implantation du poste électrique conduite par RTE, qui s’inscrit dans la réflexion plus générale de l’Agence sur les besoins énergétiques de Cigéo, une hiérarchisation des critères de localisation du poste (éloignement des habitations et réduction de la visibilité) a permis de définir un scénario préférentiel qui fera l’objet l’objet d’études environnementales et de conception plus détaillées.